Année 2017


 

Le 13 mai à Fronton

Hommage à Camille Claudel

17h30 : Conférence à deux voix, présentation par Christian André-Acquier, fondateur de l'Espace Bourdelle de Montauban et par Valérie Rinaldo à travers la mise en voix de son recueil Poèmes à Camille Claudel. Une rencontre insolite où le regard d'un spécialiste de la sculpture croise la voix d'une femme contemporaine, sensible et engagée

20h30 : La compagnie du Cornet à dés présente Camille, l'interdite, mise en scène : Jean-pierre Armand

"Spectacle qui vise à surprendre l'artiste maudite dans sa propre lumière enfantant ses démons avec ce défi et cette audace qui n'appartiennent qu'à elle..."


 

 Le 3 juin au V.O. à Montbeton et le 14 juin à l'Espace des Augustins à Montauban

Mémoire(s) 

Après Antigone et dans une formation en évolution, les Malgré Tout  vous proposent une écriture de plateau autour d'un mot-thème : Mémoire(s) mise en plateau de Xavier Rabay.
De quoi se souvient-on ? Est-ce qu'on oublie vraiment ? Ne bricolons-nous pas notre mémoire ? Pourquoi ?
Volontaire ou involontaire, la mémoire est aussi rêve, fantasme et inconscient, elle est future car elle agit sur notre présent... Elle apparaît comme un phasme. Et si le théâtre était une mémoire pure ?

A partir de textes d'auteurs, mais aussi de leur modeste création, les Malgré Tout ont tissé de matières sensibles une proposition théâtrale hybride et unique, reflets de vie et de mort, connivence des contraires. Regardez-vous.

 

 

La Compagnie les Malgré tout présente Mémoire(s), un spectacle déroutant auquel Valérie Rinaldo apporte sa modeste contribution à travers la mise en voix d'extraits de son recueil Palimpseste.


 

Le 5 novembre à Auch, Artelibris

Présentation de l'édition originale des Frontières de silence, livre d'artiste illustré par Alain Alquier, paraphé par l'artiste et l'auteur.

Chaque exemplaire est accompagné d'une oeuvre originale de l'artiste.


 

Le 14 décembre à l'Ancien collège de Montauban, "Camille Claudel, un autre regard" 

 

Dans le cadre des conférences de l'Université de l'UTAM, conférence à deux voix autour du parcours artistique de Camille Claudel, proposée par Christian André-Acquier, sculpteur et fondateur de l'Espace Bourdelle et Valérie Rinaldo, professeur Agrégée de Lettres et Certifiée Histoire de l'Art.


Année 2018


18 avril Atelier d'écriture poétique à la médiathèque de Nègrepelisse

 

 

Un atelier d'écriture ludique où les mots s'animent, où les sons   et les couleurs se confondent pour un voyage mystérieux au pays de Prévert et d'Apollinaire...

 Suivi de la mise en voix du recueil Les Frontières de silence,   un moment de partage qui réunit enfants et adultes.  

 Image associée

 


10 mai "Devoir de mémoire" au Jardin des plantes à Montauban

 

Résultat de recherche d'images pour "abolition esclavage"

10h30 Commémoration de l'abolition de l'esclavage à travers un hommage aux Indiens d'Oklahoma dans l'espace Osage au coeur du Jardin des plantes 

 Lecture de poèmes extraits du recueil Palimpseste par l'auteur, accompagnée à la percussion par Pascal Loferne, président de l'Asso Kalou.

Retour sur les images de la cérémonie, sur le site de l'association OK/OC, en suivant le lien :

http://oklahoccitania.canalblog.com/archives/2018/05/17/36403832.html

 

 

16h00 Projection du film La Controverse de Valladolid au Fort, à Montauban, séance organisée par l'association

Esclavages, Mémoires présentes.


21 et 22 juillet : à la rencontre des Afriques 

Image associée

A Cajarc (46), dans le cadre du festival Africajarc,

mise en voix de Palimpseste, percussion et chant, et séances de dédicace.

Mise en voix de Palimpseste et conférences 2018 à écouter

Podcasts

Retour sur le programme 2018  

http://www.africajarc.com/programme-2018/grin-litteraire-2018/

 


28 juillet : à la librairie l'Attrape-rêves de Muret

 

 

L'attrape-rêves
Une librairie pas ordinaire qui soutient les auteurs régionaux et les petites maisons d'éditions.

15 place Mercadieu, 31600 Muret 

Librairie l'Attrape-rêves

 

Il y a un an et demi, Vanessa Lenot lançait sa maison d'édition associative, les "Editions Dreamcatcher" et ouvrait les portes d'une nouvelle librairie L'Attrape-rêves  à Muret, avec pour but de faire connaître de nouveaux auteurs francophones. A l'heure où les grandes maisons d'édition publient de nombreux livres traduits, elle souhaitait mettre en avant nos jeunes auteurs un peu mis à l'écart.

A la librairie L'Attrape-rêves, les visiteurs peuvent trouver un coin librairie spécialisé auteurs et éditeurs indépendants (mais tous les ouvrages connus et livres scolaires seront disponibles sur commande). 

L'indépendance de Vanessa et l'audace de Valérie ont permis de créer des rencontres surprenantes à Muret en ce mois de juillet où le djembé offrait un bel écho à la musicalité du recueil Palimpseste...  


DE NOUVEAUX ATELIERS 

29 septembre : "Tous à la page" 

A Mirabel (82), dans le cadre des manifestations des médiathèques du Quercy caussadais,

atelier Livre d'artiste pour les adultes et les enfants à partir de 9 ans.

Un atelier ludique, inspiré par la démarche artistique de Fabienne Yvert

Une redécouverte de la poésie par la "pratique du sensible", une mise à nu des sensations et des émotions.

La parole libérée invente ses propres rythmes, la page blanche confie au hasard sa géographie imaginaire, bousculant la syntaxe et à la manière de Rimbaud, ose les sons aux couleurs capricieuses, un vrai délice...   

*

Les impressions de l’auteur

« Premières sensations… dans l’oubli de ce que l’on sait… les mots se dénudent, le papier devient le vrai sujet de l'expression. Un moment de poésie comme il en existe peu. Dans un livre d'artiste, tout fait sens, le silence, les aspérités de la page blanche, la violence des couleurs, les nervures, la transparence, les déchirures, la brillance… Les tremblements de la main et les doutes aussi…

Des mots ramures ont poussé de-ci de-là, des reflets sans ombres, des silhouettes méconnaissables...

Enfants et adultes, l'esprit ouvert sur l'improbable, sont repartis -je l'espère- avec le sentiment confus que dans la poésie, tout est possible... »

Valérie


 

20 & 21 octobre "Festilitt"  

 

A Parisot (82), un salon du livre convivial qui réunit auteurs anglais et francophones.

Conférences, mises en voix, tours de table, ponctués de repas conviviaux qui réunissent auteurs et lecteurs...

Le festival de Festilitt ne ressemble à aucun autre.

 

Une manifestation parrainée cette année par François-Henri Soulié dont nous citons quelques mots :

 

"Imaginez un village entre Quercy et Rouergue, blotti au creux de prairies vallonnées où la forêt s’achève en jardins : Parisot. Un célèbre inconnu à qui l’île de Malte doit beaucoup. Un petit coin perdu d’où partirent de folles aventures. De belles pierres taillées de main d’homme, des toits de tuiles patinées sous la grosse langue du ciel. Un village de France qui fut fief du roi d’Angleterre et où le vent souffle si haut que les secrets des hommes y sont entendus des oiseaux.

Imaginez une poignée d’irréductibles bibliophiles qui ont fait de ce petit village un haut lieu de résistance littéraire et festive. Imaginez ces derniers jours d’octobre où les arbres impriment leurs plus belles feuilles. C’est à cet instant où l’été bascule dans l’automne, que « Festilitt »déploie son éventail d’auteurs. Essais, romans et nouvelles courent les rues et les couleurs de notre temps s’y lisent à livres ouverts.

Festival des livres ? Peut-être... Mais il me semble que Festilitt tient davantage du pique-nique en campagne que du salon littéraire. On y déploie une belle nappe aux couvertures chamarrées et l’on s’assoit tout autour, entre amis, pour y trinquer à la santé de l’imaginaire. Ecrivains et lecteurs s’y retrouvent dans le joyeux brouhaha des idées échangées, des émotions vécues ou rêvées. On y partage même des recettes de cuisine. On s’y échange, de bouches à oreilles, des secrets de lectures enchantées.

Festilitt est une aventure que l’on n’oublie pas sur un coin d’étagère. On la garde à portée de main comme un livre amical et précieux, so british et tellement français ! Festilitt est une passion contagieuse. Si vous y allez un jour, vous y retournerez."

            François-Henri Soulié 

 

 

Submit to FacebookSubmit to Twitter